• Droit d'auteur
12 mars 2019

Des créateurs pressent les parlementaires européens d'adopter la directive droit d'auteur

Dans une lettre portée notamment par la Société des Auteurs Audiovisuels, ils appellent de leurs voeux le vote de cette réforme essentielle pour l'avenir du secteur créatif européen et pour la diversité culturelle.

Parmi les signataires de ce texte, de nombreux auteurs du cinéma et de l'audiovisuel français : Sophie Deschamps, scénariste, autrice et présidente de la SACD, Catherine Corsini, cinéaste, Costa-Gavras, cinéaste, Jean-Xavier de Lestrade, scénariste, réalisateur, Michel Hazanavicius, cinéaste, Anne Landois, schowrunner, scénariste, Xavier Legrand, cinéaste, Radu Mihaileanu, cinéaste,  Isabelle Nanty, scénariste, réalisatrice, comédienne, Tom Novembre, auteur, compositeur, Katell Quillévéré, cinéaste, Noémie Saglio, scénariste, réalisatrice, Jean-Paul Salomé, cinéaste, Marjane Satrapi, autrice de bande dessinée, cinéaste, Volker Schlöndorff, cinéaste, Céline Sciamma, cinéaste, Bertrand Tavernier, cinéaste, Laurent Tirard, cinéaste, Julien Teisseire, scénariste.

Consulter la liste complète des signataires

La lettre des créateurs européens

Chers Membres du Parlement européen,

Nous, créateurs européens, émergents comme reconnus, et représentant tous les secteurs artistiques, vous demandons de faire le bon choix et d’adopter sans délai la directive sur le droit d’auteur.

Nos films, nos pièces de théâtre, nos livres, nos articles, notre musique, nos dessins, nos peintures, nos sculptures, nos photos, nos chorégraphies et les autres formes d'art que nous représentons constituent une source de fierté et de richesse pour la culture européenne. Notre art est à la fois notre passion et notre métier.

Pour que les gens continuent à profiter de la culture européenne dans l’environnement numérique d’aujourd’hui et que nous puissions vivre en tant que créateurs, il est urgent que vous adoptiez la directive sur le droit d'auteur.

La directive crée les conditions d’une relation équilibrée entre nous, les créateurs, et ceux qui diffusent et distribuent nos œuvres sur différents supports et plateformes numériques. C'est une question de respect mutuel, de partage des risques financiers autant que des bénéfices. C’est essentiel pour l’avenir du secteur créatif européen et pour la diversité culturelle.

Il y a un intérêt commun à promouvoir les droits des auteurs afin qu’ils puissent continuer à créer. Pour conserver les meilleurs talents de l’Europe et former la prochaine génération de créateurs européens, nous devons protéger leurs droits et leurs rémunérations. Nous ne pouvons plus nous permettre d’attendre encore une décennie avant d’adapter la législation sur le droit d’auteur à l’environnement numérique. Il ne s’agit pas seulement de nous mais de l’avenir de la culture européenne.

Nous vous appelons donc de toute urgence, membres du Parlement européen, à dire oui à cette réforme.

Vous avez aimé cette page ? Partagez la !

Please contact me

---- ou ----

Send a message

Contactez-Nous

À voir aussi