• Théâtre
22 septembre 2021

Prix SACD de la Dramaturgie Francophone 2021

A l'occasion de l'ouverture à Limoges du festival "Les Francophonies - Des écritures à la scène", la SACD dévoile aujourd'hui le prix SACD de la Dramaturgie Francophone 2021.

Partenaire fidèle du festival « Les Francophonies - Des écritures à la scène » à Limoges, la SACD y défend avec ardeur la représentation des écritures francophones et leur diversité dans le spectacle vivant. Durant les Zébrures d’automne qui se tiennent à Limoges du 22 septembre au 2 octobre 2021, la SACD célèbre en remettant son Prix de la Dramaturgie Francophone, la vitalité des écritures francophones venues du monde entier. Elle réaffirme une nouvelle fois, son soutien sans faille à la défense de la culture et de la diversité et accompagne cette année encore, le prix RFI Théâtre dont elle est la partenaire depuis 2014.

Le texte lauréat 2021, Hope Town de Pascale Renaud-Hébert

Attribué à l’auteur d’une œuvre d’expression française parmi une sélection de textes proposée par la Maison des Auteurs de Limoges, le prix SACD de la Dramaturgie Francophone 2021 est décerné au texte Hope Town de l’autrice québécoise Pascale Renaud-Hébert. Les administrateurs théâtre du Conseil d’administration de la SACD ont distingué ce texte pour son sujet universel, celui des rapports complexes entre les membres d’une même famille. Pascale Renaud-Hébert traite cette question avec inventivité et sensibilité. Son travail sur la langue et les dialogues sont d’une grande vivacité. Bien écrit, bien construit, bien rythmé, Hope Town est un texte fin et émouvant.

Jean-Paul Farré, auteur, administrateur théâtre du Conseil d’administration de la SACD remettra le Prix SACD 2021 de la Dramaturgie Francophone dimanche 26 septembre à 13h00 à la Caserne Marceau à Limoges, en compagnie de l’auteur et metteur en scène Hassane Kassi Kouyaté, directeur du festival. Cette cérémonie sera suivie par la remise du Prix RFI Théâtre 2021 en collaboration avec la SACD.

Pascale Renaud-Hébert

Actrice, autrice et scénariste pour la télévision, Pascale Renaud-Hébert est issue de la promotion 2014 du Conservatoire d'art dramatique de Québec. Elle a également suivi une formation d’écriture au Centre d’Ecriture Dramatique (CEAD) du Québec. Elle co-écrit son premier spectacle, Julie, Tragédie canine, en 2015. En 2016, elle écrit et met en scène son premier texte, Sauver des vies à Premier Acte. Elle participe ensuite comme co-autrice et comédienne sur le spectacle l’Art de la chute présenté au théâtre Périscope en 2017. Ayant suivi une formation d’écriture d’humoriste à l’Ecole Nationale de l’Humour, Pascale Renaud-Hébert est également active dans le monde de l’improvisation depuis plus de dix ans, notamment à la LIM, Ligue d’Improvisation Montréalaise. Pour la télévision, Pascale Renaud-Hébert est par ailleurs, co-scénariste de la série télévisée québécoise M’entends-tu ? qui a reçu en 2019, le prix du public au Festival Séries Mania. Son dernier texte Hope Town, publié aux éditions « L’Instant même » en 2019 est inédit en France, il a été créé en octobre 2019 au Théâtre La Bordée à Québec, dans une mise en scène de Marie-Hélène Gendreau.

Hope Town de Pascale Renaud Hébert sera présenté dans le cadre des Zébrures du printemps 2022 qui se tiendront du 14 au 20 mars 2022. À cette occasion, le festival des écritures francophones contemporaines invite les professionnels et le public à découvrir une sélection de textes dramatiques, sous la forme de lectures dirigées par des metteurs et metteuses en scène et participe à la circulation des textes avec l'objectif de leur présentation sur scène.

Les précédents lauréats du Prix SACD de la Dramaturgie francophone 

Ce prix a été décerné en 2020 à Andrise Pierre (Haïti) pour Elle voulait ou croyait vouloir et puis tout à coup elle ne veut plus ! -  en 2019 à Suzie Bastien (Québec / Canada ) pour Sucrés Seize (huit filles) - en 2018 à Martin Bellemare (Québec / Canada ) pour Maître Karim la perdrix - en 2017 à Sufo Sufo (Cameroun) pour Debout Un Pied – en 2016 à Céline Delbecq (Belgique) pour L’enfant sauvage et à Edouard Elvis Bvouma (Cameroun) pour À la guerre comme à la Gameboy - en 2015 à Jonathan Bernier (Québec/Canada) pour Danserault – en 2014 à Pedro Kadivar (Iran/Allemagne) pour Pays –  en 2013 à Antoinette Rychner (Suisse) pour Intimite Data Storage – en 2012 à Larry Tremblay (Québec/Canada) pour Cantate de guerre –  en 2011 à Michel-Marc Bouchard (Québec/Canada) pour Tom à la ferme – en 2010 à Evelyne de la Chenelière (Québec/Canada) pour Les Pieds des anges – en 2009 à Jean-René Lemoine (Haïti) pour Erzuli Dahomey – en 2008 à Gerty Dambury (France) pour Trames – en 2007 à Khaldoun Imam (Syrie - Québec/Canada) pour Les Voix et les échos- en 2006 à Patric Saucier (Québec/Canada) pour Deux semaines après l’éternité – en 2005 à Jean-Pierre Cannet (France) pour Little boy, la passion et Marcel Zang (Cameroun) pour L’Exilé – en 2004 à Gustave Akakpo (Togo) pour La Mère trop tôt, et Suzie Bastien (Québec/Canada) pour Lukalila - en 2003 à Jalila Baccar (Tunisie ) pour Araberlin - en 2002 à Eric Durnez (Belgique) pour Bamako (Mélodrame Subsaharien) - en 2001 à Ahmed Ghazali (Maroc-Québec/Canada) pour Le Mouton et la Baleine et Marc Israël-Le Pelletier (France-Québec/Canada) pour Sarah et Lorraine.

La SACD est la plus ancienne société d’auteurs au monde, fondée en 1777 par Beaumarchais, elle appartient aux auteurs qui en sont membres. Elle représente plus de 55 000 autrices et auteurs du spectacle vivant, cinéma, de l’audiovisuel et de la création numérique. Elle gère et défend collectivement leurs droits, met à leur disposition un grand nombre de services, les accompagne dans leur vie professionnelle et soutient, grâce au dispositif de rémunération pour copie privée, la création contemporaine et la diffusion des œuvres. La SACD est par ailleurs très impliquée dans la défense de la diversité culturelle et est présente dans les instances nationales et internationales pour protéger les auteurs et leurs œuvres, défendre leur statut et leurs conditions de rémunération. Depuis le début de la crise sanitaire, la SACD gère les fonds d’urgence sectoriels pour les auteurs et autrices de ses répertoires.

Vous avez aimé cette page ? Partagez la !

Please contact me

---- ou ----

Send a message

Contactez-Nous

À voir aussi