• Cannes
13 juillet 2021

Prix SACD de la Semaine de la Critique 2021 à "Olga" d'Elie Grappe

Jean-Paul Salomé, vice-président cinéma de la SACD a remis ce soir à Cannes le Prix SACD de la Semaine de la Critique au film français "Olga" d'Elie Grappe, co-écrit avec Raphaëlle Desplechin.

Jean-Paul Salomé, réalisateur et vice-président cinéma de la SACD a remis ce soir le Prix SACD de la Semaine de la Critique au film français Olga réalisé par Elie Grappe, scénario co-écrit avec Raphaëlle Desplechin.

Fidèle partenaire de la Semaine de la Critique qui fête cette année son soixantième anniversaire, la SACD est heureuse de remettre comme chaque année grâce à son action culturelle financée par la copie privée un prix d’un montant de 5 000 euros récompensant l’auteur d’un premier ou second long métrage.

La SACD, via son président Jean-Xavier de Lestrade, et les administrateurs cinéma de la SACD, Jean-Paul Salomé, vice-président cinéma, Pierre Schoeller et Marie-Castille Mention Schaar, vice-présidente cinéma pour la période 2020/2021, réaffirme par ce prix, son soutien à la création et son attachement à révéler les premiers films de fiction d’auteurs venus du monde entier. Elle tient à mettre en lumière des univers, des regards et surtout défendre la diversité des cinémas et de la culture.

Un nouveau regard sur le monde récompensé

Né à Lyon en 1994, Elie Grappe étudie pendant dix ans la musique classique au Conservatoire National de Lyon, puis intègre en 2011 le département Cinéma de l’École Cantonale d’Art de Lausanne. Dans le cadre de sa formation, il réalise Répétition, puis son premier court-métrage : Suspendu. Les deux films sont sélectionnés dans plusieurs festivals internationaux. Il dirige ensuite le casting et coache les interprètes du film de Blaise Harrison, Les Particules. Cette année, il présente à la Semaine de la Critique Olga son premier long-métrage de fiction dont le scénario a été co-écrit avec Raphaëlle Desplechin. Le film retrace le parcours en 2013 d’une gymnaste de 15 ans tiraillée entre la Suisse, où elle s’entraîne pour le Championnat Européen en vue des JO et l’Ukraine où sa mère, journaliste, couvre les événements d’Euromaïdan. À la suite d’une rencontre durant le tournage d’un documentaire avec une violoniste ukrainienne vivant le même dilemme, Elie Grappe imagine Olga. Il y trouve la jonction entre différents motifs qui l’intéressent : filmer la passion, et mettre face à face, l’enjeu individuel et les enjeux collectifs. Tracer l’histoire d’une héroïne qui doit, malgré elle, concilier son désir personnel avec le cours de l’Histoire.

Séances de rattrapage :

Les précédents Lauréats du Prix SACD de la Semaine de la Critique :

César Diaz pour Nuestras Madres (Guatemala, 2019), Benedikt Elingsson pour Woman at war (Islande, 2018), Léa Mysius pour Ava (France, 2017), Davy Chou pour le film Diamond Island (Cambodge, 2016), César Acevedo pour le film La Tierra y la sombra (Colombie, 2015), Boris Lojkine pour le film Hope (France, 2014), Sébastien Pilote pour le film Le démantèlement (Canada, 2013), Meni Yaesh pour le film Les voisins de Dieu (Israël, 2012), Jeff Nichols pour le film Take Shelter (Etats-Unis, 2011), Caroline Strubbe pour le film Lost persons area (Belgique/Hongrie, 2009), Christophe Van Rompay pour le film Moscow, Belgium (Belgique, 2008)

Tout savoir sur la SACD au Festival de Cannes 2021

Vous avez aimé cette page ? Partagez la !

Please contact me

---- ou ----

Send a message

Contactez-Nous